Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

WHAT DO WE SEE WHEN WE LOOK AT THE SKY ?

Des histoires qui méritent toujours d’être racontées

A Kutaisi, en Géorgie, Lisa et Giorgi tombent sous le charme alors qu’ils se bousculent l’un l’autre à l’entrée d’une école. Un peu plus tard, ils en viennent à se croiser à nouveau et se donnent alors rendez-vous le lendemain. Mais une malédiction est jetée sur eux, et chacun, dans la nuit, change d’apparence. Incapables de se reconnaître, devant changer de vie, ils ne parviendront peut-être pas à se rencontrer à nouveau…

What do we see when we look at the sky film movie

Le film géorgien "What do we see when we look at the sky" fait partie de ces œuvres fleuves (2h30) qui manient avec brio de nombreuses thématiques, tout en affirmant haut et fort, que toute histoire mérite d’être racontée. Même dans notre monde moderne, adepte d’intrigues pleines de vitesse et de récits balisés, le plus improbable des contes, comme celui-ci, doit pouvoir trouver sa place. La critique lui aura du coup remis son prix au Festival de Berlin, appréciant sans doute la capacité de l’auteur à mêler des figures aussi diverses qu’une malédiction, une histoire de destin, une équipe de film castant des couples, l’extinction des espèces, des chiens adeptes de football, et la coupe du monde.

Adoptant des points de vues originaux, en terme de cadrage avec la rencontre des deux amoureux filmée à hauteur de pieds (comme le bal de chaussures, plus tard, autour du bar), mais aussi en termes de personnages (les attitudes prêtées aux chiens par la voix-off, omniprésente, sont un vrai délice de drôlerie), Alexandre Koberidze parvient à surprendre en permanence. Et au final le charme opère, autour de cette romance improbable qui allie croyances païennes, espièglerie, vie quotidienne et destinée. Une expérience de la durée qui vaut indéniablement le détour.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire