Parce qu'on en a jamais assez !

LE VOYAGE DE LILA

Un conte coloré, mais pas très clair

Lila, petite fille aux cheveux violets, vit dans un livre pour enfants, entre le jardin de la joie, la rivière aux mille couleurs et l'arbre des rêves. Mais alors que Ramon, qui n'est plus un petit garçon, comme d'autres, commencent à l'oublier, elle disparaît de son livre. Elle entreprend alors un long périple, espérant ne pas tomber complètement dans l'oubli...

Si l’on saluera l’animation aux multiples couches, alliant à plats et crayons de couleurs pour l’intrigue principale, ainsi qu’un dessin plus classique aux teintes ternes pour les souvenirs, "Le voyage de Lila", aussi enchanteur soit-il dans les paysages qu’il donne à voir (forêt luxuriante, cascades immenses, arbres multicolores), s’avère quelque peu obscur côté récit. Risquant de perdre rapidement les plus petits, cette histoire d’oiseaux obscurs de l’oubli, d’arbre des souvenirs aux branches moribondes, met en scène trois enfants dans une aventure rapidement essoufflée. Film d’animation colombien, "Le voyage de Lila" mêle donc croyances diverses (cérémonies, prêtresse, sortes de fétiches – les tralalas…) et aventures à hauteur d’enfant (le franchissement du ravin...) sans parvenir à trouver un fil narratif réellement convaincant.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire