Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

VISIONS CHAMANIQUES

Un film de David Paquin
Avec

Filmer l’invisible au contact du « bois sacré »

Devant la caméra de David Paquin, la comédienne Stéphanie Lemonnier part au Gabon pour vivre une initiation chamanique dans le domaine de « La Source », territoire des Fang, descendants des Pygmées…

Visions chamaniques film documentaire image

Ce qui est le plus surprenant dans ce documentaire sur le chamanisme est que l’on sent un réalisateur très investi, qui croit dur comme fer à son sujet. Ainsi, lorsque les nimas psalmodient, crient, chantent et appellent les esprits, il fait nombre de contre-champs sur la nature silencieuse qui s’étend devant elles. Il filme directement Stéphanie Lemonnier dans les étapes de son initiation, qu’elle se lave seule avec les plantes du saut, ou qu’elle absorbe le « géant vert » pour se purifier, ou encore qu’elle prenne le bois sacré et que son voyage commence.

À ces images très telluriques et souvent très esthétiques, vient s’ajouter une atmosphère, une bande son, constituée des bruits de la nature, de la musique et des chants. Les chants des nimas et de leurs suivantes, et par la musique de l’arc à bouche et des lyres dont joue Lalas, le musicien, le messager qui tend un pont entre les deux mondes.

Ce documentaire ne se limite pourtant pas à la retranscription des dix jours d’initiation de Stéphanie Lemonnier. En effet, on y trouve d’une part les différents rituels expliqués par les nimas à une chamane belge qui vient les apprendre, et d’autre part l’intervention de plusieurs spécialistes qui tentent d'intégrer le chamanisme dans la tradition occidentale. Parmi ces intervenants se trouve le paléontologue Jean Clottes qui parle de la grotte Chauvet et de la relation que ses peintures entretiennent avec le chamanisme. Sur un aspect plus scientifique, Philippe Bobola explique les liens qui peuvent être tissés entre la nature vibratoire de l’univers, proposée par la physique quantique et les conceptions animistes des peuples anciens. Sandra Igerman, pour sa part, fait une histoire rapide du chamanisme et tente d’expliquer la différence qui existe entre les peuples autochtones et les populations mondialisées. Elle présente également le fonctionnement d’un rituel chamanique. Enfin, la dernière intervenante est une chamane aztèque, Gadalupe Retiz Tonalmilt, qui aujourd’hui agit à Mexico pour transmettre les traditions chamaniques aux populations urbaines.

Ces intervenants et la caméra de David Paquin qui filme en très haute définition le cœur de « La Source » font de "Visions chamaniques" un documentaire esthétique et didactique qui peut intéresser un large public. Un documentaire qui saura peut-être donner de nouvelles pistes de réflexions aux initiés, mais qui s’adresse avant tout aux néophytes.

Thomas ChapelleEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire