Parce qu'on en a jamais assez !

USELESS

Un film de Jia Zhangke
Avec

Oui, la Chine est un pays capitaliste comme les autres

La Chine, son industrie textile florissante, voit aussi fleurir de petits ateliers créatifs, qui entre dans le monde fermé de la haute couture...

Le réalisateur du Lion d'or de l'an dernier, Jia Zhangke (« Still life ») a présenté à Venise cette année ce documentaire intitulé « Useless » (Inutile) empruntant ainsi le nom d'une marque créée par une chinoise déplorant l'aspect industrialisé de l'activité textile en Chine. Après un passage sans commentaire par les usines, cantines et cliniques des grandes usines, où il pointe la suractivité de la médecine du travail, le réalisateur s'attarde sur la créatrice elle-même et sa philosophie du contact des matériaux avec la terre (elle enterre ses vêtements pour les vieillir artificiellement).

Au travers d'interviews et de la préparation d'un défilé parisien, il montre comment la Chine se crée une image à l'étranger, intégrant un à un les concepts de l'économie de marché et d'entreprise. Une histoire d'un succès dans la mode, finalement peu passionnante ni même éloquente, mais apportant un signe fort d'intégration de la Chine dans un système mondial pré-existant. Et même si l'on peut apprécier, comme moi, l'esthétique de ces vêtements absolument impossibles à porter pour la plupart, on s'amusera forcément du concept – prétexte de contact de l'homme avec sa mère nature et avec le temps.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire