Banniere Festival de Venise 2022 ( Mostra del Cinema de Venezia 2022

UNCUT GEMS

Adam Sandler chez les frères Safdie

Dans le New York des bijoutiers juifs et des paris sportifs, Howard Ratner court après une pierre très rare qu’il a prêtée à un joueur de basket professionnel, alors qu’elle devait servir à éponger ses dettes de jeu…

Uncut Gems film image

Sortie le 31 janvier 2020 sur Netflix

Il n’y a pas à dire, les frères Safdie aiment leur ville et savent emmener le spectateur dans des coins de la Grosse Pomme qui ne sont pas sur les guides touristiques. Ils savent créer des personnages uniques, antipathiques au possible. Ils savent construire des histoires marquées par un réalisme déstabilisant. Des histoires de course-poursuite où leur protagoniste est comme un poisson hors de l’eau, qui fait erreur sur erreur et qui court sur un chemin sans savoir si l’issue sera la rédemption ou la ruine. Ils savent également créer, en un instant, une tension insupportable, comme si le présent se contractait soudain, pour ensuite se relâcher tout aussi vite. À la limite du documentaire, leur nouveau film propose des histoires plus proches de la vie que de la fiction.

Mais alors, que se passe-t-il ? Ou plutôt, pourquoi ne se passe-t-il rien qui fasse réagir le spectateur ? Pourquoi Adam Sandler, ici méconnaissable, et qui donne tout ce qu’il a pour incarner Howard Ratner, ne sait pas se montrer captivant, malgré tous ses malheurs ? Pourquoi ce film tient plus du drame de boulevard que de la tragédie moderne ? Est-ce parce que le film est trop dispersé ? Est-ce parce que la volonté de coller au réel débarrasse la fiction de tous ses apparats et subterfuges narratifs, que l’histoire semble plate, mal construite et dénuée de toute tension ?

Le film est produit par Netflix et donc diffusé sur la plateforme, et le confinement sera sans doute le meilleur moment pour passer deux heures et quart devant sa télévision ou l’ordinateur et tenter de répondre par vous-même à ces questions. Vous apprendrez sans doute bien des choses sur la petite mafia new-yorkaise, sur les paris sportifs et sur un étrange travail : celui de rabatteur pour les bijouteries. Voyez donc ce film comme un documentaire sur New York, vous serez sans doute moins déçus que si vous cherchez là une tragédie moderne, ou quoi que ce soit d’autre d’ailleurs.

Thomas ChapelleEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire