Banniere_Festival_Lumiere_2020

LA TRANCHEE

Un film de Michael J. Bassett

Huis clos poisseux

Lors de la première guerre mondiale, un bataillon anglais prend d'assaut une tranchée allemande. Les trois prisonnier, qui semblaient se défendre contre le mauvais côté de la tranchée, sont alors terrifiés et tentent d'avertir les anglais d'un soi-disant danger…

On ne peut pas dire que " Deathwatch " soit follement original, ni dans son propos sur la guerre, ni dans son dénouement. Cependant il se dégage de ce film une réelle angoisse, palpable à chaque instant, et principalement issue du climat poisseux instauré dès le début. De la pluie incéssante qui pénètre les os, ruisselle sur les visages, à la boue gluante et épaisse, tout est ici pale et terne.

La tranchée, et le brouillard qui plane de alentours en font un huis clos, où tout est impersonnel, où l'intimité n'est jamais possible. Loin d'être uniquement une œuvre horrifique angoissante, " Deathwatch " apparaît comme un véritable témoignage sur la guerre et sur les peurs de l'homme, étreint par l'isolement et la certitude d'une issue fatale.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire