Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

TRAIN DE NUIT

Un film de
Avec

Triste

Ce film chinois, ancré dans une réalité urbaine contemporaine, ne provoque guère d'émotion, ce malgré une identification possible de la part des célibataires urbains de notre occident, de plus en plus nombreux. Son rythme lent n'aide pas à s'attacher aux personnages principaux, tous perdus dans un quotidien ou une routine, dont on se désintéresse progressivement.

Au final, on se dit que la société chinoise est certainement à l'image de cette scène de bal, donnée en ouverture, à la fois fortement codifiée dans ses tristes attributs et tellement liée aux hasards de la vie. On se dit aussi que le gigantisme qui l'anime, que la solitude qui y sévit, et qui poussent nos anti-héros à faire des kilomètres pour rencontrer l'autre, n'est qu'un leurre, un symbole du désir d'évasion que chacun porte en soi.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire