Banniere Festival d'Annecy 2021

TOP COPS

Un film de Kevin Smith

Humour fatal

Deux équipiers, un blanc et un black, se voient retirer leur insignes suite à une course poursuite aux dégâts collatéraux trop importants. Privé de salaire, mais ne voulant pas passer pour un raté aux yeux de sa fille et lui payer un mariage digne de ce nom, le blanc décide de vendre une précieuse carte de baseball de collection, mais se la fait braquer...

Les premières scènes donnent le ton: insultes, jurons, gros mots et allusions cinéphiles... nous sommes bien dans un film de Kevin Smith ("Clerks", "Dogma"). Et malheureusement "Top Cops" en revêt aussi les pires défauts: montage approximatif, scénario peu lisible, et acteurs qui ont du mal à trouver leur place dans un univers finalement hyper codifié. Bruce Willis en fait ainsi les frais ici, jamais vraiment présent dans son duo avec un acteur noir certes charismatique mais au bord de l'hystérie. Leurs péripéties improbables qui les feront par le plus grand des hasards re-rentrer dans l'enquête qu'ils ont quitté, n'intéressent pas vraiment, et leur duo façon "Arme fatale" l'un des deux étant un peu dissipé, agace vite.

Même la première scène, dans laquelle le black veut absolument interroger un témoin et rejoue en direct des répliquent célèbres de films policiers ("Scarface", "Heat", "La couleur pourpre"...) énerve passable de par le lourd décodage qu'en fait le personnage de Bruce Willis, utilisé ici comme un décodeur pour spectateur non geek, qui serait incapable de reconnaître ce que le réalisateur considère comme des répliques cultes. Je mets d'ailleurs au défi tout cinéphile forcené de reconnaître la moitié des scènes jouées ! Restent heureusement quelques formidables scènes de comédie dont une course poursuite déguisé en portable et lorsque le personnage de Sean William Scott apparaît, surfeur-voleur absurde et provocateur, adepte d'un sport français: le parcours. On lui doit les seuls véritables éclats de rire du film.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire