Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

THE EXCEPTION

Un film de Jesper W. Nielsen

La mauvaise influence du groupe

Anne-Lise a été embauchée comme documentaliste dans un centre dédié à la mémoire des génocides. Peu appréciée de ses deux collègues et de la secrétaire, elle se sent mise à l’écart. Une sensation qui se renforce le jour où l’une d’entre elles reçoit un mail de menace, suite vraisemblablement à un article qu’elle a rédigé sur un ancien criminel de guerre serbe…

The Exception film movie

Sortie en avant-première dès le 2 mars 2021 en SVOD sur OCS

Sortie en VOD le 1er avril 2021

S’intéressant à l’effet d’entraînement du groupe, comme avait pu le faire à sa manière le film allemand "La Vague", le long métrage danois "The Exception" explore le comportement de trois femmes, dans leur volonté d’exclure une nouvelle venue, ressentie comme une menace. Clairement orienté thriller psychologique, le scénario, à la manière d’un engrenage à l’implacable montée en tension, mêle traumatisme personnel, obsession pour les crimes de guerre, enjeux liés à des rivalités professionnelles et comportements pathologiques. Grâce à une construction qui revient toujours à leur activité principale et à l’analyse du mal chez l’être humain (au travers notamment d’articles rédigés successivement, intitulés « psychologie du mal »), le film s’amuse à déconstruire les personnalités de chacun de ses personnages, explosant progressivement la façade que chacune a construite.

Iben, autrefois évadée d’une prise d’otage au Kenya, se retrouve ainsi régulièrement absorbée dans ses visions d’un jeune garçon noir qui la menace maladroitement d’une arme. Elle est l’apparente victime devenue paranoïaque par défense. Malene fait face à un important problème de santé, qui questionne naturellement sa place dans l’ONG. Elle est celle qui doit prouver qu’elle mérite toujours d’être là. Quant à Camilla, la secrétaire, elle recherche la considération moins par ses compétences, qu’en jouant la complicité. Enfin, interprétée par la toujours formidable Sidse Babett Knudsen (héroïne de la série à succès "Borgen"), elle est la travailleuse appliquée que l’exclusion pousse progressivement vers une dépression, ponctuée d’instincts vengeurs (l’un d’entre eux, qu’elle imagine, constitue un des moments de tension les plus réussis du film).

Ménageant quelques rebondissements bien sentis, "The Exception" joue sur le doute permanent, montrant comment chacun des personnages peut finalement basculer à tout moment, par peur, par jalousie, par désir, ou par ambition. La mise en scène de Jesper W. Nielsen est brillante en cela : elle nous entraîne dans la psyché de l’une ou de l’autre, au grès de ses évolutions d’humeur (doute de soi-même, culpabilité, révolte…). Et l’on retiendra au final une intéressante réflexion sur la nature humaine, l’effet d’entraînement du groupe, et le poison que constitue le soupçon. En choisissant des personnages dont la fonction est justement de dénoncer le mal absolu, pourtant capables chacune des pires bassesses, il créé à la fois un vrai plaisir de cinéphile et une inquiétude sourde. Une vraie réussite.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire