Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

THE BABYSITTER

Un film de McG

Une baby-sitter qui vous veut du bien

Cole, 12 ans, n’est pas un garçon très sûr de lui. Sa meilleure amie est sa baby-sitter, Bee. Ses parents décident de partir un week-end et appellent Bee pour venir garder Cole. Le soir même il décide de se lever pour voir ce que fait Bee lorsqu’il dort. Il est alors témoin d’un meurtre perpétré de sang-froid par Bee…

Date de sortie : 13 octobre 2017 sur Netflix

Avec "The Babysitter", McG délaisse le cinéma d'action et de blockbuster (était-ce bien raisonnable ?) pour sa première réalisation destinée à la plate-forme Netflix. À travers les épreuves qu’il va traverser, le jeune héros Cole va peu à peu s'affirmer, devenir acteur de sa vie et affronter ses peurs. Ainsi, il est question de l'acquisition de la confiance en soi (il est le bouc émissaire d'un jeune garçon de son école) et de découverte de l'amour (auprès de sa jeune voisine) qu’il ne connaît qu’au travers de ses fantasmes envers sa jeune baby-sitter Bee (mais derrière ce fantasme se cache l'horreur car elle est adepte de rites sataniques !), le tout sur fond de passage à adolescence.

Le scénario ne refuse pas de verser dans le grotesque, reste dans les clous en demeurant trop prévisible. Les personnages ne sont absolument pas développés et pour plupart d’entre eux n'ont d'autre fonction que celle d'être de la chair fraîche productrice d'hémoglobine, ce qui est d'ailleurs le seul point fort du film avec quelques mort plutôt intéressantes graphiquement parlant. De plus, les protagonistes sont stéréotypés à l'extrême, procédé qui est supposé susciter le rire. Or, si parfois on décroche un sourire, cela ne va guère au delà. On a également droit à des parents surprotecteurs et leur vignette « humoristique » en plein milieu de l'action, qui arrive comme un cheveu au milieu de la soupe en tant qu'interlude comique, mais l'effet ne fonctionne pas. Enfin, le twist final post-générique est totalement superflu et finit par faire perdre le peu de sympathie que l’on pouvait avoir pour le film.

"The Babysitter" est un film oubliable – ce qui est dommage car il y avait quelques bonnes idées qui ont été sacrifiées sur l'autel de la simplicité – mais si vous êtes férus de personnages débiles et d'hémoglobine, vous pouvez tenter votre chance, un soir où vous n'êtes pas gardé par votre baby-sitter.

Kevin GueydanEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire