Parce qu'on en a jamais assez !

SUSPECT ZERO

Un film de E. Elias Merhige

Ratage complet

Un enquêteur du FBI (Aaron Eckhart), récemment muté, reçoit de mystérieux messages lui mettant sous le yeux divers enlèvements ou disparitions, ayant potentiellement des liens avec un ou plusieurs meurtres commis sous sa juridiction…

Si l’idée de mettre sur le dos d’un unique individu, le « suspect zéro », une grande majorité des disparitions ayant eu lieu sur le sol américain était plutôt intéressante, ce film sans grande finesse, nous traîne rapidement sur trop de sujets pour rester cohérent longtemps. Ainsi, entre les traumatismes de l’enquêteur, ses liens obscurs avec l’enquêtrice, ses maux de têtes mystérieux, les expériences paranormales menées par le tueur, l’aspect vengeur de ses propres meurtres, et les symboliques du trou noir, maintes fois mises en avant de manière orale ou graphique, on se perd dans une nébuleuse d’incompréhension.

Même les fans de conspirations militaro gouvernementales n’y trouveront pas leur compte, tant les « à peu près » sont nombreux. Le flic, qui a déjà transgressé les règles par le passé, et se montre au début très tatillon avec le protocole, n’hésite pas à laisser des tonnes d’empreintes sur la rambarde d’escalier, lorsqu’il pénètre illégalement dans la maison d’une des supposées victimes. Et le tueur - voyant à ses heures, est tellement interprété sans nuances, par un Ben Kingsley cabotin, que l’on ne croit pas aux tenants et aboutissants de cette histoire abracadabrante. Ajoutez des changement de filtres intempestifs et des visions mise en scène aux travers de loupes à diverses focales dans le même plan, et vous obtenez un loupé certain, qui peut donner en plus, mal au crâne.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire