SUPERMAN RETURNS

Un film de Bryan Singer

Changement dans la continuité!

Après cinq ans d'absence Superman est de retour sur terre. Mais les choses bien ont changé. Le monde ne semble plus avoir besoin de lui, tout comme la femme qu'il a aimé, Lois Lane. Mais la réapparition de son pire ennemi va précipiter le retour en activité du plus grand des super-héros...

Ce film qui est en fait la suite directe du film de Richard Donner datant de la fin des années 70, démarre avec le retour sur terre du plus grand des super-héros. Confié au bientôt spécialiste du genre, Bryan Singer, qui reprend sa plume avec son style habituel, le film a parmi ses objectifs de crédibiliser le personnage et son univers : un dur travail en perspective, surtout sur cette icône qu’est Superman.

Le scénario, qui emmène petit à petit le spectateur vers de surprenantes découvertes, est l’une des grande ( voire la seule?) qualité de ce film. Car au-delà du plaisir qu’on éprouve à retrouver Superman sur grand écran, l'atout principal de ce long métrage est la qualité d'écriture du scénario, empli d’un souci permanent de faire coller ce personnage mythique à la réalité, ce qui fut un des axes de traitement déjà appliqué aux X Men. Ainsi, jamais le kryptonien n'est ridicule dans son costume et ses poses.

Bryan Singer nous offre du coup une réinterprétation intéressante, ouvrant de nombreuses possibilités, du moins pour les films à venir. Car si les acteurs sont en tous points excellents, dont principalement le jeune Brandon Routh dans le rôle titre, on sent comme une limitation de leur personnage, comme si le réalisateur et les producteurs gardaient de nombreuses données en réserve pour les séquelles à venir. Et c'est là ou le bas blesse, car un film de super-héros se doit d'élever les prouesses de ses personnages en fils conducteur, sans quoi on se retrouve avec presque rien de spectaculaire, comme c’est un peu le cas ici!

Ainsi, la véritable scène forte du film se trouve dans son premier tiers, avec le sauvetage spectaculaire d'une navette en feu. Un manque d'action particulièrement étonnant pour un film de super-héros, défaut déjà légèrement imputable aux précédent films du réalisateur : X Men 1 et 2. Les scènes d'action et les effets spéciaux sont certes impressionnants, mais les pouvoirs de Superman sont à peine esquissés, et surtout peu utilisés ou magnifiés. Et cet angle d'attaque détruit tous les efforts précédemment cités et donne en fin de compte un film ennuyeux, dont on souhaite autant savoir la fin, que quand enfin il se termine.

Alors à tous les amoureux de super-héros, une seule solution, aller sur internet et se passer en boucle de la bande annonce de Spiderman 3, véritable concentré d'émotion, d'action et de réflexion, et qui sent bon le véritable film de super-héros!

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire