Parce qu'on en a jamais assez !

SUMO

Full belly

Quatre amis israéliens tentent de perdre du poids grâce à des séances de coaching. Lors d'une des réunions de leur groupe, l'un d'entre eux, ne cessant de grossir, pète les plombs et annonce qu'il va monter une équipe de sumos. Il est alors suivi par une femme du groupe, qui ne le laisse pas indifférent...

Rares sont les films traitant de l'obésité. "Sumo" aborde le sujet de biais, sur fond de comédie identitaire, amenant chacun des membres du petit groupe à affirmer fièrement ce qu'il est. Si la trame est sans réelle surprise, rappelant le principe du "Full Monty", chacun osant montrer ce qu'il devrait cacher aux yeux de la société pour mieux se sortir d'un quotidien tristounet, la fraîcheur est tout de même au rendez-vous.

En fait, "Sumo" vaut surtout par son casting sympathique, décrivant une galerie de personnages dont la détresse et l'entêtement sauront toucher le spectateurs. Il y a donc le héros, 150kg, tête de gentil, regard triste, cuisinier frustré contraint à faire la plonge dans un restaurant coréen, et prêt à mentir pour ne pas risquer de perdre son récent couple (la femme ne pouvant être acceptée chez les Sumos). Il y a le fan de vidéo, qui emmerde tout le monde avec une caméra qui pourrait trahir les secrets, et qui fait forcément peur à des gens qui ont honte de leur corps. Il y a la petite amie qui fait du bénévolat, tentant d'insuffler des réflexes diététiques à des détenues peu coopératives. Il y a le gros dur machiste, persuadé que sa femme le trompe... avec un gars deux fois plus maigre que lui. Enfin, il y a le gay qui ne s'assume pas et qui découvre un jour, émerveillé, la communauté des nounours (les bears).

Bref, tout ce petit monde, vous l'aurez compris, constitue un groupe hétérogène, mais uni par la question du poids. Chacun l'aborde à sa manière, constentant l'échec d'un retour à la norme, se déchargeant de ses responsabilités de mari sur cette différence, et surtout, n'osant pas paraître à la face du monde. Comme dans toute "communauté", marquée par une différence, l'important sera donc la fierté, l'estime de soi. Surpasser la différence, ou en faire un atout, c'est là tout le message de cette sympathique comédie.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE


Bande annonce par Filmtrailer.com

Laisser un commentaire