Banniere Festival d'Annecy 2021

SAVED !

Un film de Brian Dannelly

Une véritable surprise

Une jeune fille très croyante se retrouve enceinte, par la volonté du Christ, selon elle. Son entourage encore plus intégriste qu’elle, va alors l’amener à se poser de nombreuses questions existentielles. Une grossesse qui ne passera pas inaperçu dans le monde de dieu…

Loin d’être une bondieuserie moralisatrice diffusé le samedi après midi sur certaine chaîne Tv, ce film se pose comme une véritable surprise. Un mélange entre le teen-movie et une réflexion sur la religion et la foi, avec comme cadre le milieu ultra-catho et toutes ses dérives. En plus de ce postulat assez surprenant et novateur, il faut y rajouter une belle brochette de personnages bien barrés. De la jeune fille enceinte en proie à des doutes existantiels, au futur père homosexuel, à sa copine juive et provocante, et tout un groupe de personnages secondaires dont les troubles psychologiques perturbent leur foi de manière surprenante.

Donc ce film est le premier du genre à poser d’importantes questions à l’intérieur de ce milieu où le code de conduite semble très, voire trop, rigide. Mais cette jeune fille par ses interprétations personnelles de la foi, va bousculer tout ce petit monde, en permettant à beaucoup de sortir du carcan dans lequel ils semblent s’enfermer eux-mêmes. Et c’est là une grande leçon de ce film, les croyants se perdent dans l’image qu’ils veulent donner d’eux et dans une lecture parfois trop sectaire de leur religion et de leur foi. Une sorte d’hymne à la tolérance, en commençant par soi-même.

Mais là où le réalisateur réussit à magnifier son propos, c’est qu’il n’impose jamais le ton du drame, mais plutôt de la comédie douce amère avec ses personnages secondaires agissant comme des soupapes de sécurité (la copine juive et le frère en fauteuil roulant en sont un bon exemple !). Les situations souriantes et les répliques pleines de sincérité fusent, y compris pour celle qui se retrouve enfermée dans son carcan de préjugés qu’elle brandit à tous comme la seule voie, elle n’est pas méchante mais de plus en plus seule. Elle fait plus pitié que peur.

Bien sur tout s’arrange à la fin, et comme souvent dans ce genre de film, l’histoire se termine avec des personnages qui ont grandis, qui ont pris en maturité, alors que le réalisateur a pris des risques important en traitant un sujet grave mais de manière douce et légère, sans vouloir enfoncer les portes ! Ce film est donc une excellente surprise, pleine de bonnes idées, sur un sujet osé, avec une bande d’acteurs et d’actrices parfaitement assortis (avec en prime le retour du petit Macauley Culkin ).

Guillaume BannierEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire