Parce qu'on en a jamais assez !

SANS PLUS ATTENDRE

Un film de Rob Reiner

Larmoyant

Un patron blanc, qui rachète des hôpitaux publics pour les rendre rentables, se retrouve à la suite d'un malaise, dans la même chambre qu'un vieil homme noir. Tous deux condamnés, ils vont entreprendre ensemble un dernier périple...

Avec deux fortes têtes d'affiche comme Morgan Freeman et Jack Nicholson, on s'attendait à deux numéros d'acteurs formidables. D'autant que celui qui les réunit n'est autre que Rob Reiner, auteur notamment de « Misery » ou « Quand Harry rencontre Sally ». Malheureusement, « Sans plus attendre », sorte de buddy movie quinquagénaire, puisqu'il met face à face deux personnages que tout oppose, milieux sociaux, comme comportement humain, mais qui vont bon grès mal grès devenir amis. Difficile donc de ne pas voir venir chacun des événement qui les rapprochera. D'autant que le périple passe un peu par tous les sites attendus, créant une sorte de caléidoscope touristique fourre tout et sans grande saveur.

On s'intéresse bien peu aux personnages, dont les états d'âmes ou humeurs sont forcément passagers. Et la perspective de l'issue fatale est attendue comme une libération, tant les dialogues et les situations sont convenues. D'autant qu'il est bien facile pour un vieil homme de réaliser ses rêves (qu'il a soigneusement listés...) quand il rencontre un millionnaire ! Mais tout le monde n'a pas cette chance et le discours est du même coup rapidement biaisé. Mieux vaut donc revoir un film à la véritable générosité, basé presque sur le même principe: le bouleversant « Ma vie sans moi », d'Isabelle Coixet.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire