Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

LA SAISON DES FEMMES

Un film de Leena Yadav

Un triple portrait lumineux

L'histoire de trois femmes indiennes, l'une battue par son mari car stérile, l'autre mère d'un garçon de 17 ans devant supporter, une amie partie au loin et devenue prostituée...

C'est certainement la plus belle surprise de ce mois d'avril. « La saison des femmes » est un film à la photographie sublime, magnifique les paysages semi-désertiques ou forestiers de l'État du Gujarah, donnant à chaque couleur, même nocturne une teinte aussi vive que le souffle de vie qui se dégage de cette histoire de femmes. S'ouvrant sur des tractations financières autour d'un mariage, suivies du retour honteux et désespéré d'une femme chez son mari violent, ceci sur ordre des anciens du village, le film n'est pourtant pas un drame accablant, mais flirte autant avec la comédie qu'il parvient à nous émouvoir des destins croisés de ces trois femmes devant faire face à leur destin.

Entre sort réservé au progressistes, zones d'ombres du passé des personnages, comportement inconséquent des hommes, vie rêvée, la situation de la femme en Inde est passée au crible par un scénario malin et plein de surprises. Mêlant avec délicatesse une amertume de fond, et des scènes de pure comédie (les appels récurrents d'un certain Sharuk Khan...), Leena Yadav aborde des sujets difficiles avec une apparente légèreté qui, teintée d'espoir, donnera du baume au cœur à tous ceux qui soufrent. Un film splendide, porté par trois actrices formidables, qu'on n'est pas prêts d'oublier.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire