Parce qu'on en a jamais assez !

LE RAID

Un film de Djamel Bensahla

Pitié pour nous

Une bande de truands ratés (Lorant Deutsch et cie) est engagée par un malfrat (Gerard Jugnot) pour surveiller sa femme, hôtesse de l'air (Axelle Lafont). Par suite d'un échange de chambres dans un hôtel, ils prennent la place d'une équipe de tueurs (Balasko et cie) qui doivent liquider une héritière aventurière (De Fougerolles) lors d'un raid en Patagonie…

A force de vouloir faire un film de banlieue pour des mecs de banlieue, Bensala (réalisateur du sympathique 'Le ciel, les oiseaux et… ta mère'), accumule les clichés et les redondances.

Dans ce film, on parle verlant et soi-disant branché, les filles sont bonnes (forcément réducteur), les tueurs ridicules (ils ne savent ni viser, ni réfléchir), les truands habillés en rose (hilarant), et l'on se perd peu à peu entre paysages sublimes et scènes pathétiques (voire la traversée du pont suspendu et le crash de l'hélico, sensée être le summum de l'action).

Les seuls acteurs à tirer leur épingle du jeux sont les compères robins des bois en infirmière que les mioches rendent nerveux ou en tueur à la frange des plus inquiétantes. Pauvre Roshdy Zem, sensé être le plus sage de la bande. Et surtout pauvre Atmen Kelif, dont le personnage est réduit à une congestion vivante. Mais arrivera-t-il à déféquer avant la fin du film ? Malheureusement le spectateur un minimum exigeant n'aura peut-être pas la patience de rester jusque là pour obtenir la réponse à cette angoissante question.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire