Bannière Festival de Venise Mostra del cinema de Venezia 2021

THE POOL

Un film de Chris W. Mitchell

Camping sauvage

Deux familles partent en forêt pour passer un week-end en camping sauvage. Elles décident de planter leurs tentes à côté d’un joli lac qui va faire leur bonheur de campeurs. Mais cet endroit va se révéler être un piège, le lac étant possédé par l’âme d’une femme qui y a trouvé la mort il y a de nombreuses années…

Le cinéma d’horreur danois peut proposer des films assez divertissants à défaut d’être très originaux. En témoigne ce "The Pool", film inédit en France, projeté au festival du film fantastique de Gérardmer 2015. Cet étang dont il est question est un lac naturel, noir, dense, situé en pleine forêt interdite, et qui renferme l’esprit d’une femme assassinée et jetée dans ses eaux il y a de cela très longtemps, cette dernière tentant de s’en échapper en contrôlant les visiteurs qui rôdent autour.

Ces visiteurs sont tout trouvé pour le scénariste Chris W. Mitchell, dont c’est ici le premier long-métrage en tant que réalisateur, avec deux petites familles qui se connaissent et s’entendent parfaitement bien, malgré le récent divorce d’un des deux chefs de clan. Tout commence donc sous les meilleurs auspices avec écrin de verdure, glacière et bières à volonté, avant de finir, vous l’aurez compris, en lutte armée et bain de sang ! Car sous leurs aspects de tranquillité, à la fois le lac et les deux familles ont bien des secrets à révéler !

Les aspects psychologiques intéressent particulièrement le scénariste-réalisateur qui va prendre un malin plaisir à détruire méticuleusement la cellule familiale en jouant sur les frustrations sexuelles de ses principaux personnages mâles. Les conflits, les trahisons, la jalousie, le désir, décimeront un à un la joyeuse bande de campeurs. Le film virera donc au survival assez féroce tout en restant assez gentil sur la forme. Ce n’est certainement pas du grand cinéma d’horreur, mais ça peut faire passer un bon samedi soir entre potes avec quelques bières et des pizzas.

Mathieu PayanEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire