Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

PATHS

Un film de Chris Miera

Un compagnon de longue date

Andreas et Martin ont tous deux la quarantaine. Ils vivent ensemble, l’un d’entre eux ayant un enfant d’une précédente union avec une femme. Alors que l’atelier de menuiserie d’Andreas semble regagner en activité et que Martin est moins souvent en déplacements, leur relation semble pourtant battre de l’aile. Et leur voyage annuel sur les rives de la mer baltique ne va rien arranger...

Film allemand plein de tact, "Paths (Ein Weg)" a fait sensation au Festival de Berlin 2017 où il était présenté dans la section dédiée au cinéma germanique (Lola Cinema). Décrivant le parcours d’Andreas et Martin, l’un ayant eu un fils avec une femme, dans les hauts et les bas de leur relation de couple, les interactions nécessaires avec le travail, les décisions à prendre, cette histoire sur plus de 15 ans touchera forcément de nombreux spectateurs, qui se reconnaîtront dans cette peinture d’un couple en décomposition.

L’histoire semble débuter alors que leur fils grandit et qu’il part enfin de la maison (ce qui donne lieu à une très belle scène d’au revoir). Et pourtant le montage éclaté qu’adopte Chris Miera, la proximité d’un style documentaire et les mouvements de caméra, semblent trahir les influences d’un certain Terrence Malick. Au travers d’instants d’intimité, d’hésitations, de joies, de déceptions, de rancœurs, le film permet en tous cas d’approcher deux êtres entre souffrances et passion, captant les petits moments de l’existence avec une certaine grâce. Et il aborde comme rarement le sujet de l’homoparentalité masculine.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire