Bannière Festival Lumière 2021

OU SONT PASSES LES MORGAN ?

Un film de Marc Lawrence

Je t’aime… moi non plus

Meryl et Paul, formant un couple marié mais séparé, sont témoins d’un meurtre et identifiés par le tueur. Alors qu’ils pensaient être tranquilles et rester à New-York, Meryl est attaquée. Ils sont alors contraints de quitter la ville pour une destination inconnue... et c’est le Wyoming qui devient leur terre d’accueil pour un temps. Là, ils sont obligés de cohabiter, malgré les rancœurs et reproches à l'origine de leur séparation…

Contrairement à ce que l’affiche du film voudrait laisser croire, les Morgan ne sont pas envoyés dans un pays africain très lointain, mais dans le Wyoming, dans une petite bourgade de cowboys. Dans ce bled, les deux New-yorkais perdent tous leurs repères, ce qui donne lieu à quelques blagues plutôt lourdingues, mais qui, heureusement, ne durent pas. L’essence du film est basée sur ce couple qui s’est perdu et qui va se retrouver face à une situation les forçant à s’entendre. Par moments, on peut se demander si la morale de l’histoire n’est pas un peu trop orientée sur les valeurs de l’Amérique (la famille, le pardon, l’écoute, la communauté, le respect de la nature). Malgré tout, quand on vient voir ce type de comédie, c’est ce qu’on vient chercher : un peu d’optimisme dans ce monde de brutes !

Côté personnages, Hugh Grant fait du Hugh Grant, gentleman soumis et sous le charme d’une femme forte et indépendante. On regrette pour lui qu’il passe l’intégralité du film à remonter ses sourcils d’interrogation ou de soucis, face à une Sarah Jessica Parker « botoxisée » du front ! (mais qui a tout de même pris un sacré coup de vieux avec sa couleur et sa coupe complètement ringarde). Malgré tout cela, un sentiment de joie ou d’émotion peut animer le spectateur (ou plutôt la spectatrice) sensible face à deux scènes du film : le récit des vœux sous le ciel étoilé, et le dernier plan face à Central Park…

« Où sont passés les Morgan ? » est une petite comédie légère, qui peut redonner du baume au cœur des couples qui battent de l’aile ou des femmes fleurs bleues en manque de romantisme…

Véronique LopesEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE


Bande annonce par Filmtrailer.com

Laisser un commentaire