Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

OHANA OU LE TRÉSOR CACHÉ

Un film de Jude Weng

Les Goonies sauce hawaïenne

Pili et son frère Ioane, accompagnés de leur mère, partent en vacances dans un village sur l’île d’Oahu de l’archipel d’Hawaï, afin de rendre visite à leur grand -père maternel qui a été victime d’une crise cardiaque. Dans un bus aménagé installé dans le jardin de son aïeul, Pili découvre le journal de bord d’un pirate indiquant qu’un trésor est caché sur l’île. Elle décide alors de partir à la recherche de celui-ci en compagnie de Casper, un jeune voisin de son grand-père….

Disons le tout de suite, "Ohana ou le trésor caché"  lorgne ouvertement du côté des "Goonies" avec cette chasse au trésor menée par une bande d'adolescents. Cependant, cette production Netflix n'en possède ni la fougue ni la qualité.

En effet, là où le long-métrage déçoit le plus c'est sur la chasse au trésor elle-même. Cette partie manque cruellement de dynamisme, la faute en partie à une mise en scène sans idées et sans rythme, à des décors sans âmes et à des péripéties tout ce qu'il y a de plus commun. Ainsi, on a l'impression d'être dans une grotte (l'intégralité de la chasse au trésor s'y déroule) que l'on a déjà vue 475 fois, avec des épreuves (si on peut les appeler ainsi) vues et revues. De plus, les paysages hawaïens ne sont que peu exploités, comme si une réplique du personnage de Casper (citant les long-métrages et séries ayant été tournés à Hawaï et utilisant pleinement ces paysages) justifiait en creux leur non-exploitation ici.

On notera toutefois l'idée sympathique des flash-backs narrés par les personnages, élément humoristique principal qui rappelle le procédé utilisé dans la saga "Ant-Man" pour les histoires racontées par le personnage campé par Michael Peña.

Mais derrière cette chasse au trésor, apparaît un autre fil narratif : celui de la reconnexion d'une famille expatriée à Brooklyn (une mère et ses deux enfants) avec ses origines hawaïennes, à la suite d’un drame familial (la mort du père de Pili et Ioane). Chacun des personnages va devoir renouer avec ses racines par un processus de deuil, afin de retrouver son « Ohana » : c’est-à-dire sa famille en langue hawaïenne. Cependant, le scénario exploite de façon secondaire et simpliste cette thématique malgré un passage intéressant sur le deuil, flirtant avec le fantastique.

Enfin, aucun membre du casting ne tire réellement son épingle du jeu, que ce soient les quatre jeunes acteurs ou le casting adulte. D'ailleurs, les personnages interprétés par ces derniers ne sont que trop peu développés et demeurent ancrés dans des figures stéréotypées tout en étant la caution émotion du film.

"Ohana ou le trésor caché" s'avère finalement être un divertissement formaté et sans âme dont la réalisation sans imagination, la pauvreté des péripéties et un humour qui rate souvent sa cible risquent de laisser bon nombre d'adultes sur le côté, mais qui pourra peut-être ravir les plus jeunes.

Kevin GueydanEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire