Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

LA NUIT DES TOURNESOLS

Une construction brillante

Une jeune femme est retrouvée morte, violée et assassinée, au beau milieu d'un champ de tournesols. Un représentant de commerce se retrouve perdu dans la campagne espagnole après avoir proposé à une jeune femme de monter dans sa voiture, et suivi les conseils du copain de celle-ci, lui indiquant un chemin à prendre...

« La nuit des tournesols » est un film complexe et angoissant. A partir d'une tentative de viol avortée, le réalisateur construit une histoire chapitrée autour de différents personnages (les spéléologues, l'homme du chemin, les autoritiés compétentes, le caïman...), remontant à chaque fois dans le temps, pour mieux cerner un point de vue, et allant à chaque fois un peu plus loin dans l'histoire. Brillamment, il complique peu à peu une situation de base aussi malheureuse que simple, mêlant au premier drame, divers personnages innocents.

Servi par un casting impeccable, son scénario permet aussi de capter les errances d'une campagne espagnole, dont la vie s'estompe progressivement, avec la disparition des villages les plus isolés, et qui provoque chez les plus jeunes, une irrésistible envie de partir, ailleurs. Etrangement, le personnage le plus touchant s'avère être celui du jeune policier, malheureux en ménage, qui boit par désespoir et croit avoir trouvé une porte de sortie. Cruelle et réaliste, cette histoire multiple faite d'imbrications fortuites et de tactiques naïves touche autant qu'elle perturbe moralement.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire