Parce qu'on en a jamais assez !

MY SUMMER OF LOVE

Histoire d’éveil

Mona a 16 ans et s’ennuie dans sa petite ville anglaise. Lassée de ses aventures sans lendemain, et irritée par son frère qui, en pleine crise mystique, décide de transformer le pub familial et lieu de prière, elle voit sa rencontre avec Tamsin, jeune fille de bonne famille, comme une bouffée d’air...

Dans My summer of love, l’été, la campagne est filmée avec chaleur, image floutée, comme elle même embuée par une douce et moite chaleur. Cett histoire d’éveil sensuel, entre deux jeunes filles, attirées l’une vers l’autre, de part des origines sociales différentes, et des caractères opposés, n’a rien de très nouveau, mais dégage une fraîcheur évidente. Ceci grâce aux deux interprètes principales, la rouquine et sensuelle Nathalie Press, et la brune et posée Emily Blunt.

Leur idylle contraste tellement avec l’entourage de la première, fait de bigots hypocrites, comme son frère sorti de prison (Paddy Considine – In america) et d’hommes mariés adultères, que l’on croit à sa sincérité. Mais quelque chose dans la dureté du regard de la brune, tout comme la quasi absence de sa famille, ne semble pas bien clair. Et comme dans toute vie, les jeux amoureux sont parfois bien complexes et peu prévisibles. Un joli film, aux couleurs éphémères comme l’été.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire