Parce qu'on en a jamais assez !

MR JONES

Une autre génération de lanceurs d'alerte

Journaliste gallois, Gareth Jones était conseiller aux affaires étrangères auprès du Premier ministre britannique David Lloyd George. Après avoir alerté sans succès des dangers que représentait la prise de pouvoir d’Hitler, qu’il venait d’interviewer, celui-ci voit son poste supprimé suite à d’importantes coupes budgétaires dues à la crise économique. Il décide alors de partir en Russie, espérant interviewer Staline…

Mr Jones 2019 film image

"Mr Jones" marque le retour de la polonaise Agniezka Holland en compétition au Festival de Berlin, deux ans après son prix de l’innovation pour "Spoor", toujours inédit en France. Autour d'un journaliste devenu free-lance, dont la parole à déjà été mise en doute, pour des raisons politiques, celle-ci tente à la fois de décrire l'horreur de la grande famine de 1933 en Ukraine, tout en montrant la manière dont le pouvoir politique soviétique s'attache à étouffer l'affaire, aidé en cela à l'époque par quelques plumes occidentales.

Malheureusement, elle esquisse à peine les jeux d'influence qui ont cours, préférant se concentrer sur les villages et plaines enneigées d'Ukraine, il est vrai bien plus cinématographiques. Saluons du coup le travail du chef opérateur, et la discrétion d'une caméra agile, ne s'attardant jamais sur l'horreur et revenant toujours s’accoler au regard de son personnage principal. Un récit qui s'avère tout de même rudement d'actualité, évoquant le sort des actuels lanceurs d'alerte, et rappelant que la parole des petits ne vaut souvent pas beaucoup contre celle des grands.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire