Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

MILWAUKEE MINNESOTA

Un film de Allan Mindel

L'éloge de l'idiot se poursuit. Un film sans surprise

Albert est un peu attardé. Il vit chez sa mère, qui lui inculque des valeurs ultra-protectrices (ne pas regarder les filles…), et qui l'accompagne à chaque concours de pêche, où Albert excelle. En fait, ce dernier a la particularité d'entendre les poissons sous la glace. Lorsque sa mère décède, une jeune femme affriolante, ainsi qu'un prétendu père apparaissent…

Alors que le don assez étonnant du héros (entendre les poissons parler sous la glace !) laissait présager de situations invraisemblables, et d'une comédie loufoque, Milwaukee Minnesota se trouve être une comédie à suspens des plus classiques. Le récit des mésaventures de cet idiot forcément très crédule, aux prises avec de pures escrocs est pratiquement sans surprise. De plus, la décidément pénible habitude de glorifier les crétins finit par légèrement agacer.

Heureusement face au gentil Albert, les deux interprètes des " méchants ", en font des tonnes dans l'intéressement et le machiavélique. La jeune louve à la limite de la caricature de prostituée, ne sait que faire de son camé de frère, et le faux père est follement efficace, en baraqué roulant des mécaniques, usant d'un charme un peu gauche. Reste que l'on devine bien des choses avant la fin, et que le personnage principale ne réussit pas forcément à se rendre sympathique. Décevant.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire