Parce qu'on en a jamais assez !

LES MILLER

Bourré de bonnes idées, mais un rien trop décousu

Après avoir été braqué par une bande de voyous, un dealer de quartier se retrouve contraint, pour rembourser sa dette, de ramener du Mexique une grosse quantité de marijuana, pour le compte de son fournisseur. Pour mieux passer la frontière, il engage une voisine, un voisin et une SDF pour jouer sa femme et ses enfants, et loue un énorme camping-car...

Le seul reproche que l'on ne peut pas faire au film "Les Miller" est de ne pas pousser son idée de départ jusqu'au bout. Exploité à merveille, le principe de la fausse famille, chacun ayant ses propres motivations, permet ici de générer des situations comiques assez inoubliables, depuis les simples quiproquos (la scène de l'entraînement aux baisers), jusqu'aux moments les plus scabreux (la relation troublante avec le couple américain...) ou carrément limites (le faux bébé). Le quatuor d'interprètes fonctionne de ce point de vue plutôt bien, permettant notamment au comique Jason Sudeikis (ancien du "Saturday Night Live") de trouver un rôle à sa mesure.

Malheureusement l'aspect « sketch » de certaines scènes (le striptease clin d'œil de Jennifer Aniston, la morsure d'araignée au niveau des testicules...) et la facilité assumée dans la résolution des quelques rares situations à enjeux (la différence de rémunération entre les trois personnes engagées...), fait apparaître une bonne partie du métrage comme un ensemble relativement décousu. Restent quelques moments proprement hilarants, mettant à mal le modèle idyllique de la famille américaine type, et épinglant avec délice les rapports ados-adultes, qu'on sait ici pertinemment exploités du fait même du postulat de départ. Un film amusant, décapant par moments, un rien trop ouvertement moqueur d'une certaine Amérique profonde et auquel il manque tout de même un peu de liant.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire