Banniere_Fete_Court_Metrage_2021

MANHATTAN STORIES

Un film de Dustin Guy Defa

Juste ennuyeux

Une journée à Manhattan. Benny passe récupérer un disque rare chez son vendeur de vinyles. Son coloc Ray déprime. Claire assiste Phil, journaliste d’investigation, dans une de ses enquêtes. Wendy et Mélanie parlent de leur sexualité...

On veut croire pendant quelques dizaines de minutes que Dustin Guy Defa va nous raconter quelque chose. Pourtant il n’en sera rien. "Manhattan Stories" restera jusqu’au bout une sorte de kaléidoscope inachevé, alignant des bribes d’intrigues, pas forcément passionnantes, et ne laissant jamais le temps de s’attacher ou même de s’identifier à l’un de ses personnages. Il faut dire que celui qui apparaît d’emblée comme le principal (Benny - et son vélo) est loin d’être le plus intéressant de tous.

Seule l’histoire de vengeance du colocataire black, ayant posté des photos de nu de sa copine sur internet, finira par devenir croustillante. Les histoires de chemises et de disque de Benny pontueront le film de leur platitude, les discussions des deux filles s’avéreront franchement rébarbatives, la drague mêlée d’enquête de Michael Cera plongera vite dans le pathétique, tandis que les hésitations de l’horloger resteront presque de l’ordre de l’anecdotique.

L’ennui nous étreint donc très vite, face à ce sous Woordy Allen, sensé capter l’essence et l’ambiance de New York, mais se contenant de multiplier les personnages inutiles voire inconsistants. Si l’ensemble du casting ne démérite pas, on se demande bien comment cette parodie de film indépendant US, dont la plupart des scènes comiques tombent à plat, a bien pu trouver le chemin des salles françaises.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire