Parce qu'on en a jamais assez !

MADELINE'S MADELINE

Un film de Josephine Decker

Un ennuyeux exercice de psychanalyse

Madeline, jeune femme qui vit encore chez sa mère, vient de décrocher un rôle au théâtre. Sa professeur aime à ce qu’elle se confie, travaillant le rôle autour de sa propre histoire et de la notion de violence…

"Madeline’s Madeline" est un film puzzle plutôt déconcertant. Le scénario propose un jeu de miroir entre le personnage principal et son personnage, qui a le même chat et visiblement les mêmes problèmes relationnels avec sa mère. D’une première montée en tension dans la voiture après le cours jusqu’à un fer à repasser qu’elle menace d’écraser sur sa tête, la jeune fille fait face au fil de l’intrigue à ses problèmes de gestion de la colère et potentiellement à des traumatismes.

On retrouvera ici avec plaisir, dans le rôle de la mère, possessive et légèrement castratrice, l’artiste multi-facettes Miranda July ("Moi, toi et tous les autres", "The future"), qui trouve ici un rôle un peu ingrat. Face à elle, Helena Howard ne démérite pas, en jeune fille tourmentée, dont on saisit mal les changements d’attitude. Et si le théâtre et la danse servent ici de vecteur à une thérapie personnelle (une idée peu nouvelle), l’humour très spécial de l’ensemble ne séduit pas tant le propos semble sombre.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire