Parce qu'on en a jamais assez !

LOUPS TENDRES ET LOUFOQUES

Une figure classique du conte, transformée

Un recueil de 6 courts métrages d’animation autour de la figure légendaire du loup, supposé méchant. Persuadé d’être le plus fort ou le plus beau, apprenant naïvement la chasse, piètre traqueur, solitaire, ou se moquant de lui-même, il n’est pas si effrayant et pourrait mériter d’être protégé…

Loups tendres et loufoques film animation image

"Loups tendres et loufoques" est un recueil de six courts métrages d'animation, bénéficiant de techniques différentes, permettant de démystifier la figure légendaire et supposée effrayante de cet animal, au profit d'une approche au final, plutôt environnementale. L'ensemble s'ouvre avec "C'est moi le plus fort" et "C'est moi le plus beau", tous deux adaptés des livres du belge Mario Ramos et montrant un loup prétentieux, imbu de lui-même, qui subira à chaque fois une belle leçon. D'une classique structure de conte, ces deux films d'animation 2D traditionnelle, aux personnages aux contours épais et aux décors simples, mettent en scène des rencontres successives entre l'animal et d'autres créatures (lapin…) ou personnages de contes plutôt soumis (chaperon rouge, blanche neige, trois petits cochons, sept nains...) jusqu'à ce qu'il croise la route d'un autre être que l’on taira ici.

La collection se poursuit avec "Trop petit loup", l'un des courts métrages les plus charmants, dans lequel un louveteau tente de chasser sous l’œil de son père, mais se fait arnaquer successivement par plusieurs animaux, plus malins que lui (cheval, bélier, chat). Ce joli conte, aux personnages aux traits de contour épais et aplats de couleur, est animé sur d'élégants décors en pâte à modeler compressée en surfaces 2D. Suit "Le retour du grand méchant loup", à l'animation plus simple, mêlant pastels et peinture, détournant le "Petit chaperon rouge" tout en initiant la notion de bienveillance des hommes envers une bête qui n'est plus dans son rôle de carnivore. Le film reste tout de même le maillon faible de l'ensemble du programme.

Vient ensuite le petit bijou de la sélection. Graphiquement superbe, "Grand loup et petit loup" met en scène un loup noir solitaire, au très long museau, fait de traits de peintures entrelacés, qui vit perché sur une colline, aux pieds d'un pommier. Rejoint par un petit loup bleu envahissant, il se prendra de tendresse pour ce dernier, malgré des début difficiles. Alliant intonations de western et récit sur la solitude, le film est tiré du livre Grand Loup & Petit Loup écrit par Nadine Brun-Cosme et illustré par Olivier Tallec. Enfin, "Promenous-nous" vient clore en chanson le recueil, détournant en animation traditionnelle la chansonnette bien connue. Le film, mettant en scène cinq louveteaux, chacun paré d'un masque d'autre animal (cochon, bouc, vache, oiseau, cerf), jouant au loup avec leur père, enfonce le clou dans sa seconde partie sur la nécessité de protéger l'animal, réfugié dans les montagnes. Une conclusion écolo pour un recueil plutôt séduisant.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

FA Loups tendres et loufoques from Cinéma Public Films on Vimeo.

Laisser un commentaire