Banniere_Festival_Lumiere_2020

LE PAPE FRANÇOIS : UN HOMME DE PAROLE

Un film de Wim Wenders
Avec

Un documentaire didactique et laudatif d’un pape pas comme les autres

Le pape François n’a pas sa langue dans sa poche. Il dit ce qu’il pense, lentement, doucement, mais avec une force, une conviction sans faille et un très grand charisme, que les sujets soient complexes et dangereux, comme la famille, l’homosexualité ou encore la pédophilie dans l’Église catholique, ou graves, comme la famine, la maladie, la pauvreté.

Le film de Wenders met en regard la figure historique de Saint François d’Assise, ses actions et la vie qu’il a menée en cohérence avec la parole qu’il portait et la vie, et les actes du pape argentin depuis son accès au pontificat. Le sous-titre, « Un homme de parole », souligne le motif principal du film. La parole implique l’écoute, et le pape insiste beaucoup sur cette notion d’écoute, dans un monde qui va trop vite et qui ne prend plus le temps d’écouter et de se retrouver. La parole est aussi l’héritage de François d’Assise. Elle s’incarne dans le dialogue interreligieux institué par le frère franciscain que le pape actuel renforce et fait persister.

Le documentaire prend la forme d’un patchwork d’interviews, filmées parfois de très près au sein du Vatican, ou en plan plus large, en extérieur, sans doute dans la ville d’Assise. Sur ces images, se surimpose une reconstitution de la vie de Saint François d’Assise, en plusieurs épisodes qui viennent soutenir historiquement les actions du nouveau pape. Aux interviews se mêlent des témoignages et des images d’actualité filmées lors des plusieurs missions et déplacements papaux.

Ce documentaire est très didactique, permet de découvrir beaucoup d’aspects concernant le pape, ses actions et sa personnalité. Il est toutefois très partial et ne montre que le côté positif de l’homme, ses réussites et ses combats les plus nobles sur les sujets de société les plus actuels. Wenders montre ainsi un pape de son temps, très proche des gens et qui privilégie l’écoute, dans un film finalement très lisse, mais instructif.

Thomas ChapelleEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire