Banniere_Festival_Lumiere_2020

LE FANTÔME DE LAURENT TERZIEFF

Un film de Jacques Richard

Porté par une passion

Le 2 juillet 2010 s’est éteint Laurent Terzieff, acteur et metteur en scène dévoué au théâtre contemporain, qui a œuvré, pendant 60 ans comme l’un des premiers pourvoyeurs de texte de la langue contemporaine…

Le Fantôme de Laurent Terzieff film

Un grand corps fin, souvent plié en deux, que domine un visage parcheminé, tendu, fendu d’un immense sourire doux et surmonté de deux yeux bienveillants, attachés à leur interlocuteur, dévoués à ce qu’il comprenne, à ce que le partage, la transmission entre les êtres se fasse. Voilà l’image que le documentaire de Jacques Richard présente de l’un des plus grands acteurs et metteurs en scène de théâtre contemporain. Dix ans après sa mort, l’ombre de Laurent Terzieff plane toujours sur les scènes et dans les esprits. Il était le fils spirituel de Roger Blin et l’ami de Chéreau, qu’il a précédé de trois ans dans la tombe.

Laurent Terzieff était un homme complexe, un personnage, un mythe. Un être qui se réfugiait derrière son image d’ascète sans cesse au travail, un livre dans les mains et qui se libérait de toutes ses douleurs une fois sur scène. Un homme qui ne cessait jamais de travailler, sur les planches ou dans sa recherche continuelle de nouveaux auteurs, de nouveaux textes, de nouvelles voix pour continuer à tendre un miroir au monde contemporain et à faire réfléchir ses spectateurs sur le monde qui les entoure, dans une langue et des situations qui leur sont accessibles. Un homme dévoué aux gens qui venaient le voir chaque soir, qui faisaient l’effort de se déplacer. Un homme d’une infinie déférence pour celles et ceux dont il relayait le texte, sans en changer une virgule. Un homme que l’on a pu voir au cinéma aussi bien qu’au théâtre, qui vénérait les deux arts et ne leur à jamais été infidèle.

Ce très beau documentaire, fait d’images d’archives, d’extraits de films, de pièces et d’interviews, est présenté en exclusivité au Lucernaire à Paris, un lieu avec lequel il a eu une très grande histoire, qui était son bureau, sa deuxième maison et son théâtre. Il a été distribué plus globalement en France. Pour les amatrices et amateurs de théâtre, et pour toutes celles et ceux qui souhaitent découvrir ce grand interprète, touchant, à la conception de l’art unique et loin des poses intellectualistes contemporaines, n’hésitez pas.

Thomas ChapelleEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire