Parce qu'on en a jamais assez !

KANGOUROU JACK

Un film de David McNally

Film imbécile calibré pour un été décérébré

Sauvé quand il était petit par un jeune black prénommé Louis (Anthony Anderson), le jeune Charlie (Jerry O'Connell), se voit contraint de lui rendre service régulièrement, l'âge adulte venu. Suite à un mauvais coup, il est contraint par son mafioso de beau père (Walken) de délivrer une enveloppe contenant 50 000$ à un Australie dénommé Smith. Lors de leur première sortie en 4*4, les deux compères écrasent un Kangourou, auquel ils ont la mauvais idée d'enfiler le blouson, dans la poche duquel se trouve l'argent, ceci pour effectuer quelques photos souvenir. Sorti de sa léthargie, le Kangourou se fait la malle...

Voilà donc un scénario qui tient sur un mouchoir de poche, et pour lequel il a pourtant fallu trois personnes, tout au long du projet ! Vous pouvez vérifier dans les fiches techniques disponibles sur d'autres sites si vous le souhaitez… A cette histoire insipide, s'ajoutent deux personnages, caricaturaux et limite idiots, que les mimiques sur-jouées des deux comédiens achèvent de rendre risibles. Mais n'oublions pas qu'il s'agit d'un film pour enfants.

La seule bonne idée est finalement de donner le beau rôle, celui de fille intelligente et bagarreuse, à la Top Model Estella Warren, qui, de plus, s'en sort relativement bien. Heureusement, quelques hallucinations dues à la chaleur finissent par donner un semblant de rôle à ce fameux kangourou, prétexte à toute sorte de poursuites, en avion, en 4*4, à pieds, qui ont au moins le mérite de constituer une formidable pub pour le désert australien. Vous avez dit envie de voyage ?

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire