Parce qu'on en a jamais assez !

JE CROIS QUE JE L'AIME

Un film de Pierre Jolivet

Dérapages incontrôlés

Un chef d'entreprise, traumatisé par une ancienne relation où il avait découvert que la femme qui partageait sa vie était payée par un concurant, tombe sous le charme de l'artiste qui réalise une fresque dans le hall de ses bureaux. Il demande alors à l'un de ses collègues de se renseigner sur elle...

Après une échappée chez les jeunes et leur débrouille avec ォ Zim and Co サ, Pierre Jolivet revient avec succès du côté des amours adultes, pas forcément moins compliquées. Il met en scène une histoire faite d'envie, d'élans et de paranoïa, qui séduira les coeurs les moins ouverts et redonnera espoir en une certaine forme de relation, simple. Et il nous amuse avec la multitude d'obstacle qu'il va mettre dans les roues de nos tourtereaux, qu'il s'agisse des merveilles de la technologie moderne (une télécommande, des téléphones portables, dess caméras cachées dans un appartement...) ou de concours de circonstances.

Sandrine Bonnaire joue les mystérieuse et sauvage femmes mûres avec juste ce qu'il faut de distance. Vincent Lindon déploie toute sa stature, laissant affleurer à merveille les blessures du passé, teintés de paranoïa, pour arriver à ses fins. Et François Berléand joue les troubles fêtes entre les deux, en ancien agent des renseignements, à l'inventivité hors du commun. Il prouve que se mêler de la vie des autres n'est pas toujours un bien, et compose ici l'un des personnages les plus irrésistible que l'on ai vu depuis longtemps. Alors plongez donc sans réserve dans cette comédie romantique pour adultes.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire