Parce qu'on en a jamais assez !

JASON X

Un film de Jim Isaac

Un dixième épisode à prendre au dixième degré

Le fameux tueur en série, Jason Voohrees (de la série des Vendredi 13) a été congelé (cryogénisé) en 2010, en même temps qu'une jeune et belle scientifique, alors qu'il s'apprêtait à commettre un nouveau carnage. Lors d'une mission spatiale sur une terre désertée par les hommes, les deux corps sont décongelés…

Loin de l'intérêt scénaristique assez diabolique du premier, loin de l'horreur des meurtres du second ou loin de l'ennui des massacres sanguinolents répétitif des autres épisodes, ce dixième opus assure un spectacle intriguant parmi les plus réussis de la série. Mêlant habilement références à Alien, Star Trek (mais où sont-ils allé chercher la tête du capitaine, on dirait presque le vrai Kurk !), et autres Films ou feuilletons de SF, le film sait saisir le tournant de l'autodérision, en allant plus loin encore dans l'iréel, et en assumant pleinement le côté indestructible de son méchant héros. Et ça marche ! Le spectateur en redemande, et le suspens réside plus dans la manière dont Jason va réussir à ressusciter, que dans la manière dont les meurtres se déroulent. Ceux-ci sont particulièrement nombreux et inventifs, ce qui devrait également ravir les fans du genre.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire