Bagniere comedies_confinement-04

ISLAND CITY

Un film de Ruchika Oberoi

Un surprenant film d'anticipation indien

Un employé de l'entreprise Systematic Statistics se réveille et se rend à son poste. Alors que sa société annonce une baisse de 10% des salaires, elle proclame aussi son gagnant de la semaine, choisi par le Fun Committee. Désigné comme gagnant, il se retrouve dans le « Fun Van » où on lui remet l'enveloppe surprise qui lui permettra de s'amuser tout au long de la journée...

« Island City » fut l'une des très bonnes surprises de la section Journées des auteurs du Festival de Venise 2015. D'abord parce qu'il s'agit d'un film indien, et que rares sont les productions de ce pays que l'on peut classer parmi les récits d'anticipation. Ensuite parce qu'il s'agit d'un récit délicieusement ironique, mettant en scène une entreprise toute puissante un peu trop soucieuse du bien-être de ses employés, au point de les forcer à vivre une journée de bonheur et de "fun". Un récit qui trouvera forcément des échos dans notre société occidentale soumise au tout rendement, puisqu'il y est ainsi question de totalitarisme au nom de l'efficacité, et surtout de mépris de l'individu et de la vie privée.

Le scénario vise donc juste, au travers de trois histoires, aux liens ténus mais crédibles, le troisième chapitre s'avérant le plus inattendu de tous. Après la folle journée d'un employé ayant gagné le droit de s'amuser, suit ainsi celle de la femme d'un de ses collègues, offrant une interaction amusante entre vraie vie et soap indien, puis le portrait d'une femme recevant des messages qui la décideront à quitter son amant. Le film, mouvementé au début, perd progressivement en rythme, offrant une troisième partie traînant malheureusement un peu en longueur. On ne boudera cependant pas son plaisir face à cette production indienne des plus originales qui allie ironie et réflexion pertinente sur la société moderne et le monde du travail.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire