Parce qu'on en a jamais assez !

IRRÉDUCTIBLE

Tout juste irrésistible

Déjà petit, Vincent Peltier rêvait d’être fonctionnaire et d’avoir « l’impression d’être toujours en vacances », comme son professeur. Devenu employé aux « Eaux et forêts » à Limoges, où il profite de son petit pouvoir, il découvre que le gouvernement souhaite pousser nombre de fonctionnaires au départ. Finalement le seul concerné dans son administration, suite aux nombreuses exceptions, il n’accepte cependant pas l’arrangement financier qui lui est proposé. Une inspectrice zélée, qui gère les dossiers, prend la décision, sous pression de sa hiérarchie, le muter dans la police rurale dans les Pyrénées, histoire que l’ennui le pousse à la démission. Mais c’est sans compter sur son esprit de contradiction et de résistance…

Irréductible film movie

Sous couvert d’un portrait en apparence caricatural d'un homme qui apparaît à la fois égoïste et amoral, et surtout prêt à tout pour garder les avantages que lui procurent sa fonction de fonctionnaire (voir les amusants « pots de vins » du début...), Jérôme Commandeur inscrit son remake du film italien "Quo vado ?" de Gennaro Nunziante (9 millions d’entrées de l’autre côté des Alpes en 2016) dans l’air du temps. En effet, au-delà des différentes mesquineries du personnages qui n’ont comme visée que son propre confort, c’est une jolie contestation d'un pouvoir en place tout aussi condamnable qui se fait jour, stigmatisant une démarche anti-sociale devenu une affaire comptable qui éclipse toute notion de service public.

Évacuons d’emblée le seul vrai défaut du film. L’introduction peut en effet apparaître très artificielle, proposant après une incongrue panne de taxi en pleine jungle, un face à face avec une tribu menaçante, ne laissant traverser ses terres qu’aux âmes qui en sont dignes. Posant ainsi le principe narratif (des flashs-back où l’homme, conte ses déboires avec l'administration…), c’est l’évolution du personnage qui est mise en avant, étalant ses aspects profiteurs et hypocrites avant de trouver un moyen de le racheter. Et il faut bien avouer que le récit de ses mésaventures s'avère réellement croustillant, provoquant de nombreux fous rires que le Festival de l’Alpe d’Huez a récompensé d’un fort juste Grand Prix 2022.

Six ans après son premier long de réalisateur, "Ma famille t'adore déjà", c’est avec un rythme soutenu en termes de gags qu’ "Irréductible" s’annonce comme le gros succès de la fête du cinéma, qui débutera la semaine de sa sortie en salles, la bande annonce faisant des merveilles à chaque diffusion. On suit donc le personnage dans ses nouvelles mutations (Pyrénées, Mulhouse, Sangatte…) jusqu’à ce que l’histoire principale commence, au Groënland, avec la rencontre avec une chercheuse qu’il est censé protéger des attaques d’ours blancs. Au milieu des allusions croustillantes sur les grévistes, les attitudes quasi religieuses des syndicalistes (lorsque Vincent envisage de signer le contrat, il reçoit une claque accompagnée d’« ne blasphème pas »!), et les hypocrisies d’une hiérarchie obsédée par son cas, ce sont tout un tas d’autres sujets que Commandeur aborde (mariage par intérêt, environnement, tri de déchets, fois gras…), forçant toujours le trait, et grâce à des situations souvent inattendues ou rocambolesques.

Le personnage principal comme les seconds rôles sont ici à la fête, grâce à des dialogues souvent percutants et cyniques. Christian Clavier s’avère des plus amusants dans son rôle de syndicaliste de Force Ferrovière, qu’il interprète avec gouaille. Pascale Arbillot représente la férocité du système et Gérard Darmon joue les machines politiques. Laetitia Dosch apporte la touche de douceur lunaire nécessaire à l’équilibre de l’ensemble. Tandis que les apparitions de Valérie Lemercier et d’Estéban sont tout juste de grands moments de comédie. Quant à Jérôme Commandeur, il nous régale tout simplement, entre détachement dédaigneux, comportement souvent odieux et aplomb confondant. Un vrai régal de comédie, que l’on espère comme le grand succès public de l’année 2022.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

COMMENTAIRES

Irréductible

samedi 6 août - 8h39

Très divertissant

Gigi

mercredi 20 juillet - 11h47

Je ne suis pas d'accord avec ces critiques injustifiées ..
Ce film est plein d'humour avec de bons acteurs. Une heure 25 de divertissement et dépaysement, très appréciables en ces temps de morosité

mamacita

mardi 12 juillet - 10h14

Ce film est une daube totale !! le scénario douteux sur les caricatures du syndicat français est seulement là pour attirer du trentenaire, de bons acteurs aux rôles médiocres et en clair du talent gâché.
Le fond écolo essayant de rendre ça engagé n’a fait qu’empiré cette réadaptation douteuse.
Je déconseille ce film il m’a fait perdre mon estime de la comédie française.

Gros

mardi 12 juillet - 10h13

Deçu. Commandeur est beaucoup moins cynique, vindicatif et déjanté que dans ses one man show...

Fifi

lundi 4 juillet - 10h06

Une daube ce film !
Il voudrait faire passer des messages écolos sur fond de comédie !?
RATE !
Une histoire sans queue ni tête, des répliques nulles, c est un film fait pour les bobos parisiens.

Laisser un commentaire