Bannière Festival d'Annecy 2019

L'INSOUMIS

Un film de Gilles Perret

Récit intime d’un pari révolutionnaire

janvier 2017, la campagne présidentielle commence officiellement. Il reste alors trois mois à Jean-Luc Mélenchon pour convaincre le peuple français. S’il semble partir de loin, il ne lâche rien et finit par vraiment croire à la victoire…

Pour son sixième documentaire sorti en salles, Gilles Perret ("Walter, retour en résistance", "Les Jours heureux", "La Sociale"…) s’attaque à l’une des personnalités marquantes des dernières élections présidentielles françaises. Obtenant l’autorisation de suivre de très près les trois derniers mois de la campagne de Jean-Luc Mélenchon, il en a d’abord tiré une version courte diffusée sur la chaîne Public Sénat dès juillet 2017, puis cette version cinéma, presque deux fois plus longue.

Même si l’on retrouve quelques moments très médiatisés de la campagne (comme le fameux hologramme, la « marche pour la VIe République » ou encore le meeting dans le Vieux-Port de Marseille), le réalisateur se concentre sur les coulisses et les à-côtés. En osant régulièrement délaisser le spectaculaire au profit de l’intime, il brosse finalement plus le portrait de l’homme que de l’« animal politique » que l’on a l’habitude de voir, recentrant son regard sur la personnalité du candidat, sans faire de son programme un élément central mais sans le mettre à l’écart non plus. On voit ainsi Jean-Luc Mélenchon disserter sur tel ou tel sujet, mais aussi admirer un paysage crépusculaire à Rome ou s’amuser des achats alimentaires de son équipe.

On imagine aisément le vertige qu’un tel documentaire peut provoquer en post-production, Gilles Perret ayant sans doute accumulé un nombre énorme d’heures de rushes qu’il pouvait compléter avec une quantité astronomique d’images d’archives ! Il a heureusement su résister à la tentation de l’exhaustivité (contrairement à la récente "Aventure théâtrale") et n’a pas hésité au contraire à réserver une place de choix à des aspects qui peuvent paraître anecdotiques, mais qui sont finalement le sel de ce documentaire. Dans l’agitation que doit être une campagne présidentielle, Gilles Perret parvient à capter le calme et la lenteur, à des années-lumière du fracas médiatique et à mille lieues de l’image du Mélenchon excité ou agressif. On le voit plutôt serein, savant, enthousiaste ou encore ému, ne paraissant plus agacé et frustré que lorsqu’est évoqué son traitement médiatique, notamment à propos de son passage dans l’émission "C à vous" sur France 5. En prenant le temps de développer cet épisode (pourtant moins marquant pour la majorité des citoyens qui ont suivi l’élection), Gilles Perret nous permet de mieux digérer (voire comprendre) les critiques de Mélenchon envers les journalistes, même si celles-ci semblent parfois flirter avec une vision complotiste…

Évidemment, le film ne saurait être neutre et montre Mélenchon sous un jour plutôt favorable (voire attachant), mais on n’est toutefois pas devant une vulgaire et niaise propagande et on ne sent aucune artificialité de mise en scène (si tant est qu’il puisse y avoir des mises en scènes naturelles !). Quoi que l’on pense de Mélenchon, ce voyage intime, filmé avec une certaine pudeur, a donc quelque chose de fascinant et de séduisant.

Raphaël JullienEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire