Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

INSOMNIA

Un film de Christopher Nolan

Un face à face redoutablement efficace

Un inspecteur débarque en Alaska pour aider à confondre un meurtrier. Mais l'absence de nuit et de sommeil vont rapidement jouer sur son moral, et altérer son jugement…

Trois ans après le captivant 'Memento', véritable essai de construction cinématographique (à l'envers), Christopher Nolan nous revient avec une œuvre plus linéaire, remake d'un film nordique. De facture certes classique, 'Insomnia' retrace une traque flic-tueur, dans laquelle le chat et la souris se confondent parfois.

L'idée maîtresse est d'avoir permis au tueur de manipuler son poursuivant grâce à un secret qui n'est pour une fois pas lié à son passé ou à ses craintes, mais simplement à une erreur de jugement, une maladresse aux allures ambiguës.

Al Pacino joue à merveille les flics au bout du rouleau. Intègre et raisonné, sa confrontation avec un climat hostile et une situation de tension continue est magnifiquement rendue, par un jeux d'effets visuels (couleurs saturées…) et surtout sonores qui transmettent bien le malaise physique du personnage.

Robin Williams est, lui, à nouveau formidable de cynisme et de rigidité calculée dans le rôle d'un romancier soupçonné d'un crime passionnel. Un polard aux ambiguïtés multiples, qui vous fera regarder autrement les défilés de rondins de bois flottant sur les grands lacs ou rivières du Nord, théâtre ici d'une poursuite trépidante et angoissante comme on en a rarement vu.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire