Parce qu'on en a jamais assez !

INCIDENT AU LOCH NESS

Les limites incertaines de la fiction

D'un reportage sur Werner Herzog, et de ses préparatifs pour le tournage d'un film sur le mythe de Nessie, John Bailey a fait un montage surprenant, devenu Incident au Loch Ness…

Incident au Loch Ness est un film puzzle, où l'on se doute rapidement que d'autres enjeux existent derrière la simple préparation d'un documentaire sur le Loch Ness. Dès les premières rencontres entre le réalisateur de ce qui deviendra une sorte de making off, on se dit que quelque chose se trame dans le dos du réalisateur, et que le fameux Zak Penn a des choses à cacher. Et on s'amuse du décalage entre ce réalisateur inspiré et excentrique, à la réputation d'incontrôlable, et les manœuvre de ce producteur estampillé Hollywood, qui tente de le faire évoluer sur les questions de matériel, et de vendre l'expédition au Loch Ness comme un produit (il fait faire des combinaisons au visuel du film).

Le film pose donc la question des limites entre documentaire, fiction, alors que se déroulent sous nos yeux, à la fois le film du film et un film sur le réalisateur. Trois sujets en un donc au travers de cette œuvre : l'homme, la production cinématographique et Nessie. On s'y perd un peu, et les dernières minutes, mettant en exergue la quête de sensationnel sont tout de même un peu exagérées. Un documentaire hors sentiers battus en tous cas.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire