avec ou sans moustache

L'HEURE ZERO

Un film de Pascal Thomas

Un jeu trop caricatural

L’heure zéro : l’heure à partir de laquelle on remonte dans le temps pour comprendre. Le meurtre n’est pas le début de l’histoire mais l’aboutissement d’une longue succession de situations, de haines, de jalousies, de souffrances. Dans la demeure de la riche tante Camilla Tressilian (Danielle Darrieux), les membres de la famille, les proches amis et les domestiques se retrouvent pour d’étranges vacances. Pourquoi ces personnages si différents sont-ils réunis ? Amour, argent, mensonges? Le commissaire Bataille, interprété par François Morel, va tenter de répondre à cette question en dénouant les énigmes et en résolvant les meurtres terribles qui se produisent en l’espace de quelques jours...

L’heure zéro est une adaptation d’un roman policier d’Agatha Christie. Pascal Thomas a voulu en garder le raffinement et la délicatesse. Malgré un très bon casting (Danielle Darrieux, Chiara Mastroianni, François Morel, Alessandra Martines, Laura Smet…), le film n’arrive pas vraiment à la hauteur de nos espérances.

L’univers britannique de Christie est bien loin ; on se trouve plongé dans un film « à la française ». Les décors sont parfaitement choisis, l’ambiance est plus raffinée que dans la plupart des séries et films policiers. Le ton décalé et burlesque façon François Ozon, l’anachronisme des décors et le contraste entre les différents personnages sont très audacieux. Dommage que cela ne parvienne pas toujours à faire effet. Tous les ingrédients sont là mais peut-être que le jeu des acteurs volontairement caricatural, empêche la sauce de prendre…

Christophe AlcocerEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire