Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

HELLBENT

Une comédie aussi ridicule que calibré légèrement voyeuriste

Un groupe de quatre amis gays et célibataires se retrouve le soir d'Halloween pour faire la fiesta. La veille, un couple d'homme a été retrouvé décapité dans une voiture, non loin de la ville. Alors qu'ils traversent des bois pour se rendre à une fête, ils croisent un mystérieux homme masqué et torse nu...

Rarement film aura été aussi calibré pour un public particulier. Si les amoureux ou amoureuses des hommes bien faits, y trouveront leur compte, les autres, fans de films d'horreur, ou amateurs de gore, ne seront ni surpris, ni même effrayés un seul instant. Mais, pris au dixième degré, le film peut être plutôt amusant, avec ses acteurs qui passent leur temps torse nu et courent après le sexe habillés en femme, et vont au devant de la mort incarnée par ce bodybuildé au masque de diablotin.

D'autant que les décapitations à la serpe rappellent presque la Cité de la peur, le prétendu sérieux en plus. La statique du tout est assez désarmante et si les acteurs s'en sortent plutôt bien, leurs histoires d'amour aussi improbables que clichées, contrastent avec la sombre ambiance des lieux qu'ils traversent. Si vous avez la chance de voir ce film, malgré sa très faible distribution, une chose est sûre : vous le l'oublierez pas de si tôt.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire