Parce qu'on en a jamais assez !

HAUT LES FILLES

Panorama du rock féminin français

Le rock a une image essentiellement masculine, mais la scène rock française actuelle est dominée et dynamisée par des femmes, et elles ne sont pas là par hasard. Elles sont les héritières d’une longue lignée d’artistes novatrices qu’on pourrait faire remonter, pourquoi pas, jusque la Môme en personne…

Haut les filles film documentaire image

Ce documentaire raconte une histoire, celle de la naissance d’un genre musical dans l’hexagone, un genre que l’on croit réservé au hommes, mais qui en fait depuis ses débuts, est un genre où les femmes fleurissent et ont toutes leur place en tant que créatrices. Sans se vouloir exhaustif, le film se veut tout de même être un vrai travail de recherche, qui reconstruit une filiation, une histoire dans les grands moments rock de la vie de la scène française.

Pour ce faire, quoi de mieux que des ambassadrices, de la scène actuelle ou de celle d’hier, qui viennent parler face caméra de leur expérience et de leur parcours. Ainsi, se mêlent aux images d’archives, des témoignages face caméra de figures du passé, comme la très touchante Françoise Hardy qui revient sur des choix de vie et de carrière et l’inclassable, mais toujours aussi drôle, Brigitte Fontaine, qui livre une chanson inédite pour le générique du film. Les interviews s’insèrent dans la narration filmique comme des transitions ou des repos, mais aussi des témoignages de l’évolution des problématiques rencontrées par les femmes à l’époque et les combats contemporains.

Enfin, ces femmes viennent aussi témoigner, pour la plus part du milieu musical dans lequel elles ont grandi et de l’importance qu’ont eu ces femmes artistes propre dans leur construction. C’est le cas de Lou Doillon et de Charlotte Gainsbourg, qui venaient toutes les deux de grandes familles d’artistes et qui ont découvert à la télévision que d’autres choses étaient possible. Elli Meredios, la seule punk du groupe, raconte ses débuts et la place du punk dans les années 70. La nouvelle génération a quatre représentantes : Jeanne Added et Jehnny Beth racontent leur évolution, la construction de leur technique musicale et leur imposition dans un genre qui ne les attendait pas forcément. Mais aussi Imany et Camélia Jordana, qui racontent leurs parcours de femmes (de femmes de couleurs et de femme immigrés), mais aussi leurs parcours d’artistes et la construction de leur style musical. Enfin, Vanessa Paradis est particulièrement touchante quand elle parle de son propre parcours.

Véritable patchwork pas vraiment chronologique qui propose une histoire du rock féminin français, ce documentaire s’ouvre sur la toute jeune génération, de Chris à Jain, qui sont tout juste mentionnées, mais fait aussi une belle part à deux femmes, marqueurs indélébiles de l’histoire de la musique française : les ovnis Barbara et Catherine Ringer. Aussi éducatif que fun, "Haut les filles" alterne intelligemment les images d’archives, témoignages d’artistes, images de leurs concerts et de ceux de l’époque. Un bel équilibre et une bande son qui fait rêver.

Thomas ChapelleEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire