Banniere_Presidents_US_fictifs_au_cinema

LE GRIMOIRE D'ARKANDIAS

Pauvres de nous

Théo découvre à la bibliothèque un mystérieux grimoire rempli de formules magiques. Avec l'aide de son meilleur ami, Bonnav, et de Laura, il confectionne une bague d'invisibilité. Théo essaye la bague et disparaît. Il cherche alors à utiliser son invisibilité pour récupérer un tableau volé par trois sœurs, connues pour être des escrocs, et ainsi prouver l'innocence de sa mère renvoyée pour le vol en question. Mais les 3 femmes découvrent son secret, et lui volent la bague, menaçant de le bloquer au stade invisible, alors qu'elles tentent de confectionner deux bagues supplémentaires. Aidés du mystérieux Arkandias, ses amis vont tenter de le sortir de ce mauvais pas...

Que dire de ce « Grimoire d'Arkandias », tentative de comédie française pour enfants, flirtant avec le fantastique, qui lorgne à la fois du côté des « Goonies » (la bande de copains, la famille de voleuses dégénérées...) et de « Harry Potter » (la magie, le trio d'enfants...) sans réussir à en avoir ni la fraîcheur, ni le côté surprenant ? Que certes les enjeux successifs ne passionnent guère, du possible vol du grimoire, au fait que le héros pourrait bien rester invisible pour toujours. Mais aussi que les dialogues « jeun`s » sont à la limite du supportable.

Il faut dire aussi que les personnages des gamins ne sont pas particulièrement charismatiques et que les trois actrices cabotines jusqu'à l'insupportable. Du coup, cette adaptation du premier volume de la Trilogie d'Arkandias signée Eric Boisset (2001) paraît bien fade, malgré l'utilisation de décors d'usine délabrée, la mobilisation du faire valoir « tout mignon » (un singe capucin), compagnon de route d'un Christian Clavier qui paraît ici presque sobre.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire