banniere-reflets-2019-2

GAME NIGHT

Laissez-vous prendre au jeu !

Max et Annie ainsi que leurs amis se retrouvent tous les vendredis soirs pour une soirée jeux de société. Ils décident d’inviter Brooks, le frère de Max, à l’une d’elles. Ce dernier décide de convier Max, Annie et leurs amis chez lui pour leur prochaine soirée jeux. Dès leur arrivée, il leur annonce qu’ils vont participer à une "Murder party" : l’un d’eux va se faire kidnapper et les autres devront le retrouver. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu…

Avec "Game night", nous voilà conviés à un drôle de jeu qui va nous entraîner dans un petit cocktail d’action-humour assez bien ficelé. On suit donc sur une nuit les péripéties de cette équipe de pieds nickelés composée de 3 couples qui vont tenter de venir en aide à Brooks. A cette occasion la ville devient un véritable terrain de jeu (certains effets de mise en scène font passer les voitures pour des pions), dans lequel le groupe va devoir passer des défis et où l’esprit d’équipe va petit-à-petit devoir prendre le dessus sur l’esprit de compétition. Certaines scènes sont l’occasion de faire des clins d’œil à des jeux de société comme lors d’une scène (extrêmement drôle) où Annie essaie de retirer une balle du bras de Max comme dans le jeu Docteur Maboule.

Le scénario s’avère malin par moment, avec quelques retournements de situation plutôt bien vu grâce au concept de la « murder party » qui est un jeu d’enquête grandeur nature. Ainsi ‘les cartes’ de la réalité et du jeu sont parfois brouillées ce qui permet de créer un décalage avec des personnages se croyant toujours dans le scénario du jeu alors qu’il n’en est rien. On se retrouve aussi à perdre nos repères sans réussir à savoir s’il s’agit d’une « murder party » ou non.

Côté casting, le couple Jason Bateman et Rachel McAdams possède ce qu’il faut d’alchimie et de puissance comique pour nous décrocher quelques rires. Côté seconds rôles, mention spéciale pour l’inquiétant voisin du couple : un policier qui a dû mal à se remettre de sa rupture amoureuse et pour l’un des amis de Max et Annie qui ne cesse de ramener une fille différente à chaque partie de jeu et qui rafle la mise sur le volet des répliques. On regrettera cependant l’apparition trop courte de Michael ‘Dexter’ C. Hall en mafieux cinglé et un brin psychopathe.

"Game night" s’avère être une comédie américaine gentiment déjantée qui tient pour beaucoup sur son duo principal et sur une brochette de seconds rôles assez cinglés. De plus, le scénario s’avère assez malin en réussissant à brouiller les pistes entre jeu et réalité. De quoi nous donner envie de replonger dans des soirées jeux jusqu’au bout de la nuit.

Kevin GueydanEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire