Parce qu'on en a jamais assez !

ESPRIT DE FAMILLE

Un film de Thomas Bezucha

Petit film de Noël

Un trentenaire (Dermot Mulroney) emmène celle qu’il va demander en mariage (Sarah Jessica Parker), réveillonner dans sa famille. Seule la plus jeune des fille a déjà rencontré la belle, mais n’en garde pas un souvenir impérissable. Elle alimente alors les à priori en la décrivant comme une femme hautaine, bourgeoise et coincée…

« Esprit de famille » est un film qui sent bon les valeurs familiales, et d’accomplissement de soi, chères aux américains. Cela n’en fait pas pour autant un plat indigeste pourtant formaté film de Noël. Cependant, l’histoire est assez convenue, et l’on sent dès le départ que la belle coincée ne finira pas avec le bellâtre lisse sous tous rapports. Les différents membres de la famille donnent chacun leur tour dans l’exaspération vis-à-vis de l’étrangère, ce jusqu’à l’arrivée de la sympathique Sœur (Claire Danes).

Sarah Jessica Parker excelle dans un mélange de droiture insupportable et de maladresse gestuelle comme verbale. La voilà bien moins séduisante que dans Sex and the city, et on se réjouit de ce léger changement de registre. Les autres interprètes sont également impeccables, Diane Keaton en tête, en belle mère courage. Pourtant, entre secrets de famille, rancoeurs et lavage de linge sale, les bons sentiments sont un rien trop voyants, ne serait-ce qu’au travers de la composition plus que politiquement correcte de la famille (le couple gay, dont un sourd et l’autre noir, la fille enceinte au mari travailleur, la rebelle, le zen et les parents cachant leur douleur). On passera un bon moment, mais on préfèrera le moins sucré « Week end en famille » de Jodie Foster, qui se déroulait, lui, à Thanksgiving.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire