Parce qu'on en a jamais assez !

ELYSIAN FIELDS

Original et avec un Mick Jagger transformé

Byron (Andy Garcia) a décidé de sauter le pas et d'écrire son premier roman. Fort d'un petit succès, il décide de persévérer, mais n'arrive à rien. En désespoir de cause, et pour donner le change auprès de sa famille, il accepte un travail d'escort pour femmes, en toute discrétion...

Cette chronique de multiples désenchantements ne manque pas de charmes. Elle dispose à la fois d'un scénario original et risqué, dont le dénouement très bien pensant pourrait cependant décevoir le public européen. Elle dispose surtout d'excellents interprètes. Il y a tout d'abord Andy Garcia, en apprenti dandy, charmeur et désabusé. Il y a James Coburn, en écrivain à succès, savoureux et rugueux.

Enfin, et c'est la véritable surprise, il y a Mick Jagger en vieux beau tiré à quatre épingles (autant dire qu'il est transformé), qui veut encore croire que derrière la superficialité des relations intéressées et rémunérées, il peut y avoir une once d'amour ou de respect. Les déconvenues de nos deux gigolos sont parfois drôles, parfois pathétiques. Elles on en tout cas le mérite de soulever des questionnements liés à l'image de l'individu, aux apparences et à la véracité des relations humaines. Un film singulier.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire