Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

L'ELITE DE BROOKLYN

Un film de Antoine Fuqua

Puzzle de destins de flics

Trois flics aux comportements différents, pas forcément nets, pas forcément honnêtes, luttent pour trouver un équilibre entre leur devoir et leur vie privée...

Le nouveau film d'Antoine Fuqua (« Training day ») n'est autre qu'un quelconque film policier, avec histoires de gangs, d'infiltration, de trafic de drogues en tous genres, sans grande originalité. Tirant sur la longueur (2h20), incluant des changements de rythme pas forcément bienvenus, le film doit surtout à ses trois interprètes, un trio de flics intriguant au début, mais devenant rapidement insipide (Ethan Hawke en manque d'argent, Richard Gere sur le point de prendre sa retraite et Don Cheadle, infiltré souhaitant retrouver sa vie d'avant).

S'il n'y avait pas le scénario, offrant une mosaïque de ces trois destins, on aurait décroché dès le début. D'autant que Fuqua se concentre durant les trois quarts du récit sur le destin du faux gangster, infiltré, délaissant totalement celui des deux autres, que l'on retrouvera cependant bien entendu pour un final malheureux, on s'en doutait. On a déjà vu ça cent fois ("Le prix de la loyauté", "Collision"...), en beaucoup plus brillant. Mais la fin fonctionne. C'est déjà ça.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire