avec ou sans moustache

D'UNE VIE À L'AUTRE

Un film de Georg Maas

Inavouable passé

Un an après la chute du mur de Berlin a lieu la réunification de l'Allemagne. Dans ce contexte, à la fin de l'année 1990, une femme se rend en RDA devenue ex-Allemagne de l'Est. A peine arrivée à l'aéroport, elle se rend aux toilettes, change de vêtements et revêt une perruque brune. Quelques semaines plus tôt, on la découvre avec sa famille, en Norvège...

Après la vague de films nostalgiques de l'ex RDA ("Goodbye Lenin !"...) voici un film Allemand qui fera passer l'envie de certains de revenir au temps de la Stasi. "D'une vie à l'autre", récemment nominé à l'Oscar du meilleur film étranger, est une œuvre passionnante, porteuse d'un double travail de mémoire, impliquant à la fois le passé fasciste de l'Allemagne sous l'angle de la collaboration d'autres nations (ici la Norvège) et l'époque de la guerre froide et ses implications dans la vie de nombreuses familles, y compris hors des frontières allemandes.

Ici, Katrine est une femme élevée dans un orphelinat, et ayant retrouvé sa mère norvégienne après la guerre. Vivant avec son mari, officier de marine, sa fille et le bébé de cette dernière, elle semble mener une vie équilibrée, jusqu'à ce qu'apparaisse un jeune avocat désireux de la faire témoigner dans l'affaire opposant les enfants rapatriés en Allemagne durant la guerre, par l'institut Lebensborn créé par Himmler à l’État de Norvège. Mais il n'est souvent pas bon de remuer le passé.

Histoire de famille, d'honnêteté, de complicité de couple, de vérité aménagée, le sombre scénario révèle ses secrets avec parcimonie, ménageant un suspense teinté de regrets et d'une irrépressible émotion. Le film doit beaucoup de son efficacité à son casting, Juliane Köhler et Sven Nordin en tête, accompagnés par Liv Ullman en grand mère courage, et à un fin travail sur la photographie qui s'adapte aux lumineux paysages de Norvège, au glacial retour en Allemagne de l'est et aux flash-backs sur un passé bourré de secrets en cascade. Une vraie réussite qui marque les esprits pour longtemps.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire