Bannière Festival de Venise Mostra del cinema de Venezia 2021

DESMOND ET LA CREATURE DU MARAIS

Un film de Magnus Carlsson

Un fim d'animation très gai !

Desmond et ses amis se réveillent un matin comme tant d'autres mais quelque chose d'affreux s'est passé cette nuit-là… Les pommes de Desmond le cochon, la collection de vernis à ongle de Léna L’Elan, la guitare électrique de Willie Leputois et les gants de boxe de Sébastien Lapin ont disparu. Qui est coupable ? La mystérieuse créature du marais pardi ! C'est alors qu'ils décident de construire tous ensemble un piège pour l'attraper...

Niveau +1 pour les 2-5 ans.

Magnus Carlsson, suédois de son état est connu pour ses nombreuses réalisations dans l’animation. D’une part, il a été nominé aux MTV awards pour le clip vidéo d’animation réalisé pour la chanson « Paranoïd androïd » de Radiohead ; ensuite il est l’auteur de courts-métrages d’animation dont un de ses héros récurrents est Desmond, le cochon en pâte à modeler, de la forêt des Framboisiers.

Carlsson, pour le cinéma, adapte une histoire autour de son héros préféré et de tous ses amis qu’il a auparavant créés. Pas d’humains, le cochon est copain avec un lapin, un putois, un élan, un caribou, un alligator et un éléphant. Une incroyable aventure va arriver à tout ce petit monde : une nuit, la guitare du putois, le maquillage de Mme Elan et les pommes du cochon disparaissent, ne laissant qu’une possibilité : le coupable est la créature du marais (non, pas celle qui vit à Paris) ! Personne ne l’a jamais vue, mais tout le monde sait qu’elle se cache dans le marais de la forêt des Framboisiers. Pour l’attraper, une seule solution : fabriquer le piège à créature du marais avec un gros appât pour l’attirer (non, pas le dernier CD de Mylène Farmer !).

L’auront-ils, l’auront-ils pas ? Le suspense est à son comble quand le petit groupe s’enferme à double-tour dans une cachette secrète face au piège à créature du marais pour voir que ça fonctionne bien ! Mais ils ont demandé au caribou de garder les clés avec lui et ce malheureux s’est fait prendre au piège ! Les voilà tous enfermés, sans eau ni nourriture. Avec un peu de chance ils en auront pour 3 ou 4 jours à vivre !

Mais non les enfants, rassurez-vous, tout se termine bien. Et tout le monde aura pu réfléchir à ce qu’il a fait de bien et de mal dans sa vie : par exemple, on apprend que c’est mal de mentir, que c’est vilain de faire des bêtises, qu’être petit ce n’est pas dévalorisant, que c’est crétin d’être méchant et que même si t’es un garçon, c’est pas grave de jouer à la poupée (en plus le marais est à côté pour trouver des copines).

Carlsson se lâche donc pour les 2 – 5 ans (au-delà fuyez !). Vous aurez même la possibilité d’apprendre aux enfants qu’une éléphante avec un tatouage sur le bras, une salopette blue-jean et une chemise à carreaux, c’est comme un garçon manqué et que plus tard elle sera très heureuse dans le marais !

Plus sérieusement, on pourra se consoler que le dessin animé ne dure que 1h08. En effet, la pâte à modeler n’a ici rien à voir celle de « Wallace et Gromit » ou « Chiken run » qui dans des moments pareils nous manquent cruellement. En plus, avec les allers-retours dans le passé et le présent, si vos enfants comprennent l’histoire, vous pouvez tout de suite les inscrire à Harvard ! Non vraiment, pour retrouver les meilleures créatures du marais, rendez-vous plutôt à Paris que dans la forêt des Framboisiers…

Mathieu PayanEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire