Banniere Festival Alpe d'huez 2023

LES DENTS DE LA NUIT

Les dents ont beau être longues...

Un fêtard invétéré est jaloux de deux de ses amies qui se sont rendues sans lui à une soirée. Déguisé en femme, il réussit à rentrer et découvre que l'une d'entre elles, à cause de ses larmes, s'est vu offrir un carton pour la fameuse Nuit Médicis, véritable légende urbaine...

La bande à Michael Youn et Vincent Desagnat met cette fois-ci en avant Patrick Mille, le célèbre interprète de Chico dans le feu le fameux Morning Live de M6. Celui-ci est donc le héros, en compagnie de Desagnat (invité coincé et boutonneux), de Julie Fournier, de Frédérique Bel (« Un baiser s'il vous plaît », « Changement d'adresse »), toujours aussi forte en simplette aux cheveux blonds, et des plus étonnants Sam Karman et Hélène de Fougerolles, d'une drôle d'histoire de vampires mondains, qui se repaissent à dates fixes, de célébrités et de teuffeurs.

Si le scénario n'est pas des plus légers, il faut bien avouer que la bêtise et la crédulité du personnage de Frédérique Bel, les répliques raz du front et décalées d'une Hélène de Fougerolles en pleine forme, et surtout le personnage de dentiste adulé, au bridge incroyable de blancheur, qu'interprète Sam Karman, sont plutôt réjouissants. On doit d'ailleurs à ce dernier l'une des plus belles répliques du film, lorsqu'on lui demande son secret pour être un aussi bon dentiste: « prendre du plaisir dans la bouche des autres » ! Tout un programme ! Malheureusement l'exercice est cruellement inégal et la plupart des gags tombent à plat, malgré un décalage certain, faisant des femmes les personnages les plus violents et belliqueux de l'histoire. Dommage.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire